« Expression orale au baccalauréat » : la mobilité des jeunes Espaces et échanges

, par Anne Delposen

En bref

Classe :
Tle L-ES

Profil de la classe :
La classe est constituée de 25 élèves et est très hétérogène en terme de niveau et de motivation. Les rares élèves de niveau solide sont souvent peu actifs et très « consommateurs ». Le fait que seuls deux élèves (de niveau d’ailleurs assez fragile) soient prêts à faire cette expérimentation est à cet égard assez révélateur. Le travail demandé n’est souvent pas fait et la participation en classe est très difficile à obtenir, ce qui rend l’avancée du cours extrêmement lente. Les enregistrements ont donc été faits alors que la séquence de cours était peu avancée.

Notion abordée :
Raum und Austausch

Domaine concerné :
(Mobilität) Sociologie et économie

Problématique du projet de cours : Wie vielseitig ist die Mobilität der Jugend ?

Nombre d’élèves enregistrés : 2

Déroulé de la séquence

Le déroulé de la séquence est proposé en fichier pdf à télécharger.

Les enregistrements d’élèves

Adrien
Pauline

Les fiches d’évaluation

Toutes les fiches sont visibles sou format pdf.

Le bilan

La problématisation d’une notion

La problématisation reste, me semble-t-il, très modeste. Présenter un propos structuré, même sans problématique très fine, peut cependant permettre d’atteindre le degré 2 de la grille dans la rubrique A « S’exprimer en continu ». Il faudra en revanche un questionnement plus nuancé pour prétendre aux degrés 3 et 4.

L’évaluation de la production orale des élèves

Lors de l’entretien, les élèves doivent disposer du vocabulaire de base pour parler de la thématique concernée, qui a été abordée en cours et doit avoir fait l’objet d’un travail personnel (de mémorisation lexicale notamment) ensuite. Ils peuvent ainsi atteindre assez facilement le degré 2 de la rubrique A. Lors de l’entretien (rubrique B), une interaction même élémentaire peut également permettre d’atteindre le degré 2 de la grille. Le critère d’intelligibilité étant déterminant, un élève qui maîtrise mal la morpho-syntaxe peut prétendre aux degrés 1 et 2 de la rubrique C « Intelligibilité/recevabilité linguistique ».
Globalement, les critères semblent donc pouvoir permettre aux élèves d’obtenir des notes tout à fait correctes et en tout cas de viser la moyenne. Cela doit être rappelé aux élèves, en particulier à ceux qui ont des lacunes, afin d’encourager le travail, qui peut s’avérer très vite rentable.

Les réactions des élèves face à cette épreuve

Les élèves se sont montrés conscients de la nécessité de disposer de lexique.

Voici les réactions de Pauline et Adrien à l’issue de l’enregistrement :
- Pauline : « J’ai beaucoup hésité sur les phrases. J’avais du mal à ne pas parler anglais à la place de l’allemand. J’avais quelques trous de mémoire sur le lexique allemand. C’est passé très vite. L’entretien n’était pas du tout ce que je pensais. Je pensais être interrogée sur autre chose et je ne pensais pas m’en sortir aussi bien. Finalement je m’en suis assez bien sortie à l’entretien. Je n’ai pas parlé assez fort mais je ne m’en suis pas rendue compte (c’est un défaut en langues qui me pénalise). Je devrai travailler pour être plus à l’aise (logique) et plus audible (j’ai une voix basse). C’était une bonne expérience. »
- Adrien : « C’est très difficile de s’exprimer à l’oral avec peu de vocabulaire. Je pense que cette simulation peut vraiment aider car j’ai compris mes lacunes et ce que je dois améliorer pour le jour de l’examen. »

- Retour vers l’introduction au dossier
- Retour vers l’expérimentation précédente
- Suite du dossier

Voir en ligne : Retour vers l’introduction au dossier

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)