Différenciation pédagogique

Présentation du dossier

La différenciation pédagogique en cours d’allemand - introduction Groupe de travail des formateurs d’allemand - octobre 2014 à juin 2017

Depuis plusieurs décennies déjà, la recherche a montré qu’un enseignement indifférencié creuse les écarts entre les élèves et que, parallèlement, les classes hétérogènes sont le meilleur moyen "d’élever le niveau moyen de l’ensemble des élèves, au bénéfice des plus faibles et sans pénalisation notable des plus brillants" [1] . Mais beaucoup d’enseignants sont souvent désarmés quand il s’agit d’adapter leur enseignement de manière à ce qu’il favorise la progression de tous les élèves et des modalités d’apprentissage adaptées à la diversité de leurs profils.

Cette problématique est partagée par les professeurs de toutes les disciplines et par de nombreux professeurs d’allemand, en particulier quand ils enseignent dans une 6ème bilangue constituée d’élèves ayant bénéficié, ou non, d’un enseignement préalable à l’école primaire, quand ils accueillent en classe de seconde des élèves ayant appris l’allemand au collège pendant 2, 3 ou 4 années ou bien encore quand ils sont confrontés en collège ou en lycée à des regroupements inter-niveaux.

Pour aider les professeurs d’allemand à prendre en compte cette hétérogénéité et à proposer un enseignement différencié, un groupe de formateurs et de professeurs de terrain particulièrement confrontés à cette problématique a mené des expérimentations pendant trois ans.

Comme le soulignent les conclusions de la conférence du Cnesco et l’Ifé / ENS de Lyon "Différenciation pédagogique : comment adapter l’enseignement pour la réussite de tous les élèves ?" qui a eu lieu en mars 2017, "il n’existe pas une seule « recette pédagogique » efficace, mais un panel de pratiques pédagogiques que l’enseignant doit être en mesure d’adapter aux situations d’apprentissage et aux élèves." [2] et les expérimentations menées reflètent dans leur diversité la pluralité des manières de procéder en matière de différenciation pédagogique.

Malgré tout, des points de convergence peuvent être constatés à l’issue de cette trois années d’expérimentation :
-  La différenciation envisagée n’est pas statique, mais souple et dynamique. Elle peut prendre différentes formes en fonction des besoins des élèves et du projet pédagogique. Les séquences pédagogiques mises en œuvre alternent donc des moments de différenciation simultanée et des temps de travail où tous les élèves se voient confiés les mêmes tâches. Il ne s’agit pas d’instituer un système rigide ;
-  Il s’agit moins de proposer une différenciation a posteriori (remédiation) dont l’écueil peut être de déconnecter les élèves les plus fragiles des savoirs collectifs, mais plutôt une différenciation a priori [3] qui confie aux élèves des tâches adaptées dans le cadre d’un projet pédagogique qui est le même pour tous ;
-  La prise en compte de l’hétérogénéité contribue à renforcer la motivation et l’autonomie des élèves qui peuvent piloter eux-mêmes les opérations de différenciation ;
-  Pour tous les projets décrits dans les contributions, le travail en groupes et le travail collaboratif ont favorisé la différenciation pédagogique ;

Nous remercions Monsieur Robbes, Maître de Conférences en sciences de l’éducation à l’Université de Cergy-Pontoise, d’avoir accepté d’accompagner les travaux du groupe et nous publions avec son aimable autorisation des rappels théoriques dont il est l’auteur :
-  Points de vigilance à propos de la différenciation pédagogique
-  Quatre types d’apprentissage correspondant à quatre opérations mentales
-  Aide-mémoire pour l’organisation d’un travail en groupes

Nous remercions également Madame Di Martino, formatrice et membre du groupe pédagogie et apprentissages de l’Académie de Versailles, pour son intervention au début de la mise en œuvre du projet.

Pour vous guider dans votre consultation des comptes rendus d’expérimentation, vous pouvez consulter le tableau récapitulatif qui vous permet d’avoir une vue d’ensemble des niveaux de classe concernés et de prendre connaissance d’un résumé de chaque projet. Ces expérimentations peuvent être enrichies de vos contributions. N’hésitez pas à nous les transmettre !

Contenu du dossier (16 Articles)

Notes

[1Marie Durut-Bellat et Alain Mingat, La constitution des classes de niveau dans les collèges, les effets pervers d’une pratique à visée égalisatrice, Revue française de sociologie, 1997

[3Sabine Kahn, Pédagogie différenciée, de boeck , 2010

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)