Site allemand de l’académie de Versailles
Académie
Accueil du site > Dossiers thématiques > Nouveau bac > « Expression orale au baccalauréat » : l’idée de progrès (1)

« Expression orale au baccalauréat » : l’idée de progrès (1)

mercredi 28 novembre 2012, par Brigitte Benhamou

 En bref

Classes :
TES/L, TS, TSTG/STI2D LVI et LVII

Profil de la classe :
Dans toutes les classes les LVI et LVII sont mélangés

  • TES/L : 23 élèves dont 10 élèves TL, classe très hétérogène, ¼ a un niveau B2, ¼ niveau B1, ¼ A2, ¼ en dessous
  • TS SVT/SI : 36 élèves, classe hétérogène, très bonne tête de classe (B2), ¼ d’élèves A2
  • TSTG/STI2D : 21 élèves, classe hétérogène : 1/3 des élèves niveau B1/B2, 1/3 niveau A2, 1/3 en-dessous

Notion abordée :
L’idée de progrès

Domaine concerné :
Sciences et techniques/ Histoire et géopolitique

Problématique du projet de cours : Ist Fortschritt immer ein Segen ?

 Déroulé de la séquence

Le déroulé de la séquence est proposé en fichier pdf à télécharger.

 Les enregistrements d’élèves

Yassine
IMG/mp3/Benhamou_enregistrement_Yassine.mp3
Thilini
IMG/mp3/Benhamou_enregistrement_Thilini.mp3
Lucas
IMG/mp3/Benhamou_enregistrement_Lucas.mp3

 Les fiches d’évaluation

Toutes les fiches sont visibles sous format pdf.

 Le bilan

Dès la première heure de cours à la rentrée en septembre, j’ai informé les élèves des Terminales des nouvelles modalités d’évaluation au baccalauréat, notamment en ce qui concerne l’épreuve de l’expression orale. J’ai indiqué également que tous les élèves sauf ceux de la Terminale L seront évalués par moi –même et aussi que nous participerons à cette expérimentation.

Nous avons commencé par la notion « L’idée de progrès » et la problématique de la séquence « Ist Fortschritt immer ein Segen ? » est abordée d’abord par des documents accessibles au niveau A2 puis B1 et B2 avec un fort ancrage culturel afin que les élèves sachent qu’un grand nombre de découvertes ou inventions qui ont façonné le monde actuel ont été faites par des scientifiques d’origine allemande. Ensuite à l’aide des documents choisis, les élèves étaient invités à réfléchir aux qualités d’un chercheur, aux conséquences de ces inventions/découvertes et à la responsabilité du chercheur.

Tout au long de la séquence, les élèves se sont impliqués et ont tenu compte des conseils prodigués. Etant familiarisés avec les critères d’évaluation, ils ont bien compris la démarche et les attentes. Lors de l’évaluation j’ai pu constater que presque tous les élèves – même ceux d’un niveau fragile – avaient élaboré une problématique personnelle et étaient capable de réagir dans la partie « prendre part à une conversation ».

La réaction des élèves par rapport à cette épreuve était largement positive et ils ont trouvé cette expérimentation intéressante et enrichissante. Certains ont éprouvé des difficultés à se concentrer simultanément à la présentation d’un contenu bien structuré et à une langue correcte. D’autres ont mentionné avoir été moins à l’aise dans la partie conversation.

La majorité des élèves accueille favorablement le fait d’être évaluée par leur professeur car cela leur permet de bien connaître les attentes. Un bref entretien personnalisé après l’évaluation en précisant sur quoi doivent porter leurs efforts pour progresser a rassuré les élèves en difficulté. En revanche, les élèves en Terminale L regrettent de ne pas être évalués selon les mêmes modalités que les élèves en Terminale ES.

 Navigation

- Retour vers l’introduction au dossier
- Suite du dossier


Voir en ligne : Retour vers l’introduction au dossier


Site académique d'allemand
Responsable éditorial : M. Pierre-Yves Duwoye, recteur - Responsable de la rédaction : Mme. Torres, IA-IPR
Webmestre : Katrin Goldmann