« Expression orale au baccalauréat » : Qu’est-ce qu’un héros ? Mythes et héros

, par Isabelle Jacquet

En bref

Profil des deux classes :
- TSTG LV2 de 24 élèves, d’un niveau hétérogène et plutôt faible mais de bonne volonté. Bonne participation en classe, souci de répondre aux exigences des nouvelles épreuves. On sent chez ces élèves une estime de soi fragile, une partie du travail avec eux consiste à sortir de la logique de l’échec, donc à valoriser les avancées de chacun.
- TES/S LV2 en lycée professionnel (axé sur les métiers de l’automobile). Groupe de 10 élèves actifs, intéressés et coopérants. Niveau linguistique moyen mais des qualités de communication.

Notion traitée :
« MYTHES ET HEROS »

Domaines concernés :
Sciences et techniques, histoire

Problématiques abordées : Qu’est-ce qu’un héros ? / des exemples de mythes/héros du monde germanique (les automobiles allemandes / Anne Frank) / ma propre conception du héros

Déroulé de la séquence

Le déroulé de la séquence est proposé en fichier pdf à télécharger.

Les enregistrements d’élèves

Alexandre
Brivel
Houda

Les fiches d’évaluation

Toutes les fiches sont visibles sous format pdf.

Le bilan

Problématisation d’une notion :

  • Sentiment d’une cohérence, d’une recherche sur un sujet.
  • Valorisant pour les élèves : ambitieux.
  • Valorisation du contenu de mon enseignement :
  • les élèves sont évalués sur ce qu’on a fait en classe → le cours prend donc une valeur peut-être plus nette.

Bémol : sentiment de frustration (2h/semaine : très peu pour creuser une notion). Se contenter parfois d’informations (sur Anne Frank par ex : les élèves ne savaient quasiment plus/pas qui elle était → le travail a contribué à consolider leurs connaissances plus qu’à les faire élaborer sur ce personnage).

Un élève de TSTG a été suffisamment intéressé par le travail sur Anne Frank pour aller voir la pièce qui se jouait à Paris fin sept ! Le texte sur A. Frank a permis de mentionner l’expo « c’étaient des enfants » à l’Hôtel de Ville de Paris (a incité quelques uns ??), donc de faire du lien avec un sujet d’actualité.

Evaluation de la production des élèves :

  • Grilles pour l’EO (LV1/LV2) : assez précises.
  • Critères : « Intelligibilité/recevabilité linguistique » : j’ai eu parfois du mal à trancher car certains élèves pouvaient à la fois s’exprimer avec des erreurs et un vocabulaire limité (conj. des verbes systématiquement au présent/ lacunes lexicales : « il est mort » ?/ « sprechen auf » ET avoir en même temps parfois un vocabulaire assez élaboré, bien prononcé et amené de façon fluide « KZ », « sie versteckten sich », « eine Lösung finden »...) ⇒ hésitation entre 5 pts ou 6.
  • Option choisie : à ce stade de l’année, j’aurais tendance à « pousser » la note (on est encore dans le formatif...), au bac : ?

En tout cas, très instructif de voir que certains points que je croyais acquis (parce que vus x fois en classe...) ne le sont pas (ex : « ein Held ist jemand, wer / wo...!! »⇒ du coup, je les « matraque » un peu avec des exercices lexicaux répétés pour ancrer des automatismes (efficacité ??)

Réactions des élèves enregistrés :

  • Impression que les 10mn passent très vite !
  • La difficulté : trier ce qu’ils veulent dire ⇒ ils sont rassurés par rapport au bagage dt ils disposent (peur de n’avoir pas assez).
  • Stress de l’oral qui fait parfois perdre ses moyens ⇒ nécessité de s’entraîner régulièrement ou de passer un oral blanc avant le vrai.
  • Malaise quand une question de l’examinateur n’est pas claire pour eux ⇒ les entraîner à demander de reformuler, les rassurer sur le fait que l’échange avec l’examinateur pour éclaircir une question fait partie du moment d’échange (et n’est donc pas retenu contre eux !)

- Retour vers l’introduction au dossier
- Retour vers l’expérimentation précédente
- Suite du dossier

Voir en ligne : Retour vers l’introduction au dossier

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)