« ECRIRE EN ALLEMAND. POURQUOI ? COMMENT ? »

Comment rédiger un texte informatif ?

, par Elisabeth Michaud

En bref

Domaine de travail : Entraînement à l’expression écrite à la maison à partir de notes recueillies en classe. Révision et remédiation individualisée de chaque production écrite afin que l’élève progresse par étape et dans un dialogue constant avec l’enseignant.

Problématique : Comment rédiger à partir de notes prises en classe un texte informatif destiné aux autres élèves germanistes de l’établissement ?

Classe / groupe d’expérimentation : Classe de 3ième LV1, 22 élèves. Certains élèves produisent des expressions écrites de niveau A2 tandis que d’autres ont des compétences qui relèvent déjà d’un niveau B1. J’ai travaillé avec l’ensemble de la classe lors de cette expérimentation et j’ai choisi trois élèves de niveau de compétence différent en expression écrite allant de A2 à B1.

Contexte de l’activité d’écriture :
Le thème de la séquence est le commerce équitable.
Le travail d’écriture a été précédé de différentes activités : expression orale dialoguée à partir d’un sondage, écoute d’interviews et compréhension de documents écrits tirés du manuel Spontan. Les élèves disposent de tableaux avec leurs notes corrigées lors des mises en commun et de la réalisation des différentes tâches. Les textes ont été publiés sur le site du collège.

Mise en œuvre de l’activité

J’ai choisi d’aborder le thème du commerce équitable avec ma classe de troisième LV1. Il s’avère très rapidement que les élèves ont très peu d’informations sur ce système. Le chapitre correspondant du manuel va donc être pour eux l’occasion de s’informer sur un sujet qu’ils ne connaissent pas et d’informer ensuite leurs camarades germanistes grâce au site du collège. Il s’agit donc d’une activité d’écriture destinée à rédiger un texte à partir de notes recueillies tout au long du chapitre. Les élèves sont associés au projet dès le début et ils savent ainsi qu’ils parlent, qu’ils écoutent et qu’ils lisent pour écrire et informer d’autres élèves. Chaque activité langagière enrichit leurs connaissances sur le thème choisi sous forme de notes corrigées lors des mises en commun successives.

Exemples de notes dont les élèves disposent pour écrire ensuite :

einen gerechten Lohn für die Arbeit bekommen
fairer Handel ist besser als normaler Handel
gesunde Produkte, keine Pestizide
schlechte Arbeitsbedingungen haben
wenig Geld verdienen etc……..

La consigne pour le travail à réaliser à la maison en fin de séquence est la suivante : « Après avoir relu toutes les informations dont vous disposez maintenant sur le commerce équitable, rédigez un article pour informer à votre tour vos camarades germanistes via le site du collège (environ 100 mots) ».

Les élèves pouvaient envoyer ce travail par mail pour faciliter la révision et leur auto-correction. J’ai révisé chaque production en l’adaptant au niveau de l’élève : l’élève dont le niveau de compétence tend vers B1 peut essayer de corriger des fautes de déclinaison s’il est guidé alors que l’élève en difficulté aura comme priorité de réécrire une phrase confuse du fait de la place du verbe par exemple. Les élèves ont ainsi corrigé deux fois le premier jet grâce à cette révision qui comporte des remarques sur le fond, la forme et également des encouragements tout au long de ce travail.

Exemple 1 : Premier jet de l’élève en difficulté.

J’ai corrigé moi-même les erreurs trop difficiles à corriger pour cet élève et je l’ai guidé pour l’auto-correction d’autres erreurs importantes : conjuguer les verbes à la bonne personne et enrichir le contenu. L’élève doit relire ses notes voire les compléter. Il doit également savoir à qui il s’adresse.

Exemple 2 : Second jet .

On peut constater des améliorations. Le professeur demande de relire les documents sur un point précis et la place des verbes est guidée.

Exemple 3 : troisième jet :

On constate que l’élève a choisi de présenter un travail plus soigné par ordinateur et le contenu s’est nettement amélioré. Il ne sera pas demandé de quatrième version qui risquerait de décourager. Par la suite cet élève était davantage motivé et il s’est remis au travail pour atteindre en fin d’année un niveau A2+ en expression écrite.

Was ist Fairer Handel ?
Mit Fairem Handel hat man eine gute Schokolade : 100% Schokolade. Die Arbeiter verdienen mehr Geld und sie haben bessere Arbeitsbedingungen. Die Schokolade ist Bio und es gibt keine Pestizide. Die kinder mögen die Schokolade aber er ist sehr teuer.
Du musst Bio produkte kaufen !

Remarques de l’enseignant :
C’est mieux car tu as bien reformulé la première phrase.
On voit bien à qui tu t’adresses grâce à la dernière phrase, c’est bien également d’avoir réintégré le titre.
Quelques erreurs : bio (l’adjectif ne prend pas de majuscule)
Kinder prend une majuscule
Schokolade sera repris par sie : sie ist sehr teuer
On écrit : bio Produkte
Un conseil : il faut davantage utiliser les documents pour donner des exemples de commerce équitable, expliquer les conditions de travail des ouvriers… afin de développer. Il faudrait atteindre environ 100 mots (il y en a 48). Courage !

Exemple 4 : Premier et second jet de l’élève dont les compétences tendent vers A2+

On constate que l’élève a utilisé dans la première version des phrases tronquées des documents qui perdent leur sens. Je lui demande donc de relire ses notes et les textes afin de formuler lui-même les idées. Par ailleurs, la forme de l’article destiné au site du collège est respectée.
Dans la deuxième version, on constate une auto-correction des phrases qui posaient problème et l’élève produira une troisième version de 90 mots parfaitement corrigée. J’aurais pu demander une quatrième version pour développer encore davantage le sujet mais j’ai senti une lassitude chez l’élève qui a cependant enrichi ses productions écrites tout au long de l’année.

Exemple 5 : Premier jet de l’élève dont le niveau de compétence tend vers B1

Le sujet est bien compris, la révision va permettre à l’élève de se corriger en autonomie et de progresser dans le contenu pour s’engager davantage sur le sujet.

Exemple 6 : troisième jet de cet élève qui a choisi de le faire sur ordinateur.

FAIRER HANDEL : Wie können wir den Bauern helfen ?
Was ist das ?
Der Faire Handel oder Fairtrade existiert seit 1988. Das ist besser für die Bauern, weil die Arbeitsbedingungen besser sind, und sie bekommen mehr Geld.
Wie es funktioniert ?
Die Bauern bekommen mehr Geld.
z.B : Die Bauern machen eine Tafel Schokolade für einen Supermarkt. Die Leute kaufen eine Tafel in einem Supermarkt. Sie haben 18 Stücke. Der Supermarkt bekommt den Wert für 6 Stücke, Die Schokoladenfirma hat 7 Stücke, 4 Stücke für Transport und Verpackung.
18-6-7-4 = 1. Die Bauern bekommen den Wert für 1 Stück.
Jetzt, mit dem Fairen Handel :
Die Schokoladenfirma bekommt den Wert für 4 Stücke, Transport und Verpackung : 3 Stücke und der Supermarkt bekommt den Wert für 3 Stücke.
18-4-3-3= 8. Die Bauern bekommen den Wert für 8 Stücke.
Der Faire Handel ist auch bio, es gibt keine Pestizide. Die Bauern sind in einer Kooperative. Der Faire Handel ist besser für die Bauern, aber das ist ein bisschen teurer als ohne Fairen Handel für uns. Der Faire Handel hilft wirklich den Bauern, weil sie einen richtigen Lohn haben, der ihre Arbeitsbedingungen verbessert. Der Faire Handel hilft also den armen Familien. Das ist besser für uns, weil es bio ist aber der Preis ist höher Wir sollen fair kaufen, um den Bauern zu helfen.

L’élève a suivi les conseils pour aboutir à ce troisième jet et je lui ai conseillé de se fixer un objectif d’amélioration pour les prochaines expressions écrites : penser à décliner, lire la consigne pour voir à qui est destiné cet écrit....

Bilan

Le bilan est globalement positif car les élèves sont mis en situation de réussite en fin de processus. L’élève est guidé pour s’auto-corriger avec succès car le professeur veille à individualiser l’aide en respectant le profil de l’élève. Cependant, une telle densité de travail ne pourrait devenir systématique pour l’élève et pour le professeur, elle peut être proposée une fois par trimestre par exemple et faire l’objet d’une évaluation formative. Il faut également veiller à ne pas trop solliciter l’élève car il risque de se décourager après la troisième version. L’objectif n’est pas bien entendu de faire refaire jusqu’à ce que l’élève ait atteint un niveau de compétence B1 mais de respecter les progrès de chacun pour passer d’un niveau de compétence à un autre. Enfin, on pourrait personnaliser la correction en formant des binômes en classe qui regrouperaient les élèves qui ont des difficultés semblables avec des activités de remédiation.

- Retour au sommaire du dossier
- Télécharger cet article en format pdf
- Retour à l’article précédent du dossier.
- Suite du dossier : 4.

Voir en ligne : Retour vers l’introduction au dossier

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)