« ECRIRE EN ALLEMAND. POURQUOI ? COMMENT ? »

Comment donner du sens à l’écriture ?

, par Nathalie Faure

En bref

Problématique : Donner du sens à l’écriture : écrire pour chanter

Classe / groupe d’expérimentation : 3ème LV1, 23 élèves, Niveau B1.1 à l’oral

En début d’année, les élèves de cette classe étaient agités, bavards et assez critiques envers l’allemand. Il fallait trouver une solution pour les remotiver : L’écriture associée à la musique m’a paru être le moyen idéal pour fédérer les élèves autour d’un projet commun.

Contexte de l’activité d’écriture :
Le projet final est la réalisation d’un rap (écriture + chant). L’activité d’écriture intervient en milieu de séquence, elle a été précédée par des activités de compréhension écrite et d’expression orale.

Mise en œuvre de l’activité

. Séance 1 – Objectif : S’informer sur le concours « Respekt2010 »
CO - Plénière Présentation du concours organisé par le ministère « Deine Reime für ein gemeinsames Deutschland » http://www.respekt2010.de/
CE – Individuel 4 groupes (constitués d’élèves de niveaux différents) prennent en charge un texte différent : lecture individuelle et silencieuse.
EOI – Groupes Echanges au sein du groupe pour affiner/améliorer sa compréhension et se mettre d’accord sur la présentation orale.
EOC - Individuel Compte rendu oral de chaque texte fait par un porte-parole.
- -
. Séance 2 – Objectif : Découvrir le texte du rap et chanter.
EOI - Plénière Brainstorming sur les thèmes qui reviennent fréquemment dans le rap : créer un horizon d’attente.
CE - Individuel Lecture de la 2ème strophe (lacunaire) du rap avec grille de lecture.
EOI - Plénière Mise en commun : explicitation du texte et hypothèses sur les mots qui manquent (entraîner l’anticipation).
CO - Individuel Ecoute du rap (2 en tout). Les élèves vérifient leurs hypothèses et complètent le texte.
EOC - Plénière Mise en commun et réactions.
EOC - Plénière Travail sur l’intonation et la prononciation.
- -
. Séance 3 – Objectif : Définir le cadre de l’écriture.
EOC - Plénière Concours de chant et de prononciation : Les élèves chantent le refrain et la 2ème strophe.
CE – Binômes Travail sur la forme du texte (rimes, allitérations, répétitions…).
EOC/EOI - Plénière Mise en commun : tous les élèves connaissent le cadre dans lequel va « s’épanouir » leur écriture.
. Travail à la maison : se souvenir d’une situation d’intolérance et être capable d’en faire le récit.
- -
. Séance 4 – Objectif : Ecrire une strophe.
EOC/EOI- Groupes Récit de la scène au sein du groupe – Discussion. Prise de conscience des problèmes (différents types de discrimination…).
EOC/EOI - Plénière Mise en commun puis ébauche de solutions à l’aide de structures grammaticales tirées de la strophe étudiée… wir können/Lass uns etwas tun, um…
EOC/EOI/EE -Groupes Formalisation de ces phrases à l’écrit (Chaque groupe est chargé de rédiger 4 vers qu’il recopie sur feuille et que je ramasse).
- -
. Séance 5 – Objectif : « Réviser » le texte.
CE/EOC/EOI - Plénière Présentation des textes rédigés par les élèves au TNI : les erreurs, répétitions… sont surlignées dans des couleurs différentes. Réactions (surprise et fierté de découvrir son « œuvre ») et discussion sur les tâches qu’il reste à faire.
EE/ EOC/EOI -Groupes Chaque groupe améliore les phrases surlignées et propose une nouvelle version.
CE/EOC/EOI- Plénière Mise en commun et comparaison des différentes versions.
EOC/EOI- Plénière Discussion pour choisir les meilleurs vers (travail sur l’argumentation et l’expression de l’avis).
- -
. Séance 6 – Objectif : Chanter.
EOC/EOI - Groupes Apprentissage du texte et « mise en bouche » (prononciation, intonation).
EOC - Plénière Répétition avec la musique.
EE - Individuel Evaluation possible de la séquence : les élèves font le bilan écrit de leur travail (qu’ont-ils aimé faire ou pas – là où ils pensent avoir progressé – s’ils aimeraient écrire à nouveau).

Bilan

J’ai constaté des progrès dans deux domaines : D’une part, les tensions entre les élèves se sont atténuées, tout comme l’agressivité dont ils faisaient preuve envers l’allemand. La motivation créée par le projet d’écriture créative y est pour beaucoup. D’autre part, leur appréhension face à l’expression écrite a diminué. Ils ont pris conscience qu’on pouvait « travailler » l’écrit, et que l’on n’était pas soit « bon », soit « nul ». Ils ont également constaté l’intérêt du travail de groupe.

- Retour au sommaire du dossier
- Télécharger cet article en format pdf
- Retour à l’article précédent du dossier.
- Suite du dossier : 5.

Voir en ligne : Retour vers l’introduction au dossier

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)