Site allemand de l’académie de Versailles
Académie
Accueil du site > Franco-Allemand > Echanges individuels > Brigitte Sauzay > Témoignage de Delphine M. - élève « Brigitte Sauzay »

Témoignage de Delphine M. - élève « Brigitte Sauzay »

mercredi 19 septembre 2007

 Introduction

Du 26 avril au 7 juillet 2007, j’ai fait un séjour de dix semaines en Allemagne à Bad Schwalbach, une petite ville thermale située à 20 km de Wiesbaden près de Francfort.

Pendant ces deux mois et demi, j’ai partagé la vie quotidienne d’une élève du collège « Nikolaus-August-Otto-Schule ». Nikolaus August Otto est le nom d’un inventeur allemand du moteur à quatre temps. Cette école va de la 5° classe à la 10°classe, c’est-à-dire de la CM2 à la seconde. La NAO est une Gesamtschule » qui regroupe les trois systèmes : Gymnasium, Realschule, Hauptschule.

La première semaine, tous les 4ème de mon collège Martin Luther King étaient là pour le séjour d’une semaine en Allemagne. Mon collège se trouve à Buc, près de Versailles. Bien que je ne savais pas comment se passerait mon séjour en Allemagne, j’ai pris le risque de vouloir y rester deux mois et demi pour faire des progrès en allemand. Et comme je voulais aller plus tard au Lycée Franco-Allemand, je me suis dit que ça valait le coup d’y aller. Je voulais aussi observer quelles étaient leurs coutumes. Je suis en 4ème et ma première langue est l’allemand. J’étais déjà venue en Allemagne mais jamais sans ma famille. J’ai toujours trouvé ce pays et ses habitants fascinants.

Je n’étais pas la seule à rester pour le séjour Brigitte Sauzay. Trois autres filles et deux garçons l’on aussi fait, mais un des garçons n’est pas resté avec nous. Il a passé son séjour à Munich, une ville en Allemagne du Sud (Bavière).

 La famille

Ma famille d’accueil était très gentille et accueillante. Anne, ma correspondante est en 8° c’est-à-dire la 4ème. Elle habite à Bad Schwalbach.

Les deux premières semaines, ils parlaient lentement afin que je les comprenne. Au tout début, je ne parlais pas beaucoup mais j’observais leur vie quotidienne et leurs règles. Mais après une semaine, j’ai commencé à poser toutes sortes de questions et à participer à tout ce qu’ils faisaient. J’avais l’impression de faire partie de la famille et ma correspondante, partageait mon impression. Nous rigolions souvent ensemble et ils n’arrêtaient pas de plaisanter et de me taquiner. Je jouais à des jeux sociétés avec ma correspondante et son petit frère. Ensemble, nous regardions la télé, nous allions au cinéma (Pirates des Caraïbes 3 et Schrek 3) ou nous jouions dehors, souvent accompagné d’amis. J’avais un peu de mal à comprendre ce que racontaient les personnages dans les films mais Anne m’aidait. J’accompagnais ma correspondante trois fois par semaine à l’athlétisme. Si elle partait quelque part, je venais toujours avec elle. Je trouve qu’en Allemagne ils ont beaucoup le sens de la famille. Et donc les étrangers sont bien reçus en particulier les Français car ils gardent toujours un sentiments de culpabilité envers eux.

 L’école

A la NAO Schule qui compte 1133 élèves environ, j’étais dans la classe de ma correspondante (8aG) . Chaque classe est désignée par un chiffre et une lettre. Le chiffre correspond au niveau de la classe et la lettre en majuscule correspond aux systèmes. Donc ma correspondante est dans la 8° classe c’est-à-dire la 4ème et elle est en Gymnasium qui a le meilleur niveau des trois systèmes. Le deuxième niveau est la Realschule et le troisième est la Hauptschule. En Allemagne, tous les professeurs enseignent au moins deux matières. Elle nous expliquait des fois en français si nous ne comprenions pas certaines choses et nous pouvions lui demander tout conseils.

Les cours commencent à 7h45 et finissent à 13h10. Entre chaque jour, il y a une petite pause le temps que le prochain professeur arrive dans la classe et que les élèves aient nettoyé le tableau de leur classe. Comme ça c’est bien car nous avons le temps de se reposer et de se changer les idées avant le prochain cours. Mais il y a aussi deux grandes pauses de 15 minutes. L’école n’était pas longue et donc ça me faisait bizarre de finir tous les jours à 13h10. Mais c’était tellement le paradis que je me suis vite habituée.

Puisque les élèves finissent si tôt, ils font souvent des activités l’après-midi soit avec l’école (ex. théâtre, orchestre, Big Band, choral…etc.), soit en dehors de l’école (athlétisme, instruments, football…etc.). Pour ma plus grande chance, j’ai eu l’honneur de pouvoir jouer dans le Big-band de l’école car j’avais amené mon saxophone. Mais je n’étais heureusement pas la seule Française à y participer. A la fin nous avons même participé à un concert. C’était super.

Dans ma classe, ils avaient comme matières dans leur emploi du temps : religion, anglais, français, géographie, maths, allemand, éducation civique, physique, chimie, histoire, sport et musique. J’essayais de participer aux cours et de prendre des notes. Mais en physique, en géographie, en chimie et en religion s’était difficile. Ce qui était bien c’est que les professeurs ne nous obligeaient pas à faire les contrôles mais je lisais le sujet quand même. Je faisais les devoirs avec ma correspondante. Dans la classe, je me suis fait beaucoup de nouveaux amis. J’étais aussi avec une autre Française et tout le monde s’occupait de nous. Le comportement des professeurs et des élèves et la discipline en classe m’a surprise : les professeurs sont moins sévères qu’en France, ils laissent les élèves s’agiter un peu, ils les laissent plus facilement participer et parler. Certains ne disent rien quand les élèves mangent et boivent en classe. C’est super ! A propos de la nourriture, il n’y a pas de cantine en Allemagne car les élèves finissent plus tôt. Mais il y a une cafétéria où l’on peut acheter à manger ou à boire. Les élèves apportent souvent un sandwich ou deux avec eux le matin.

Tous les ans l’ensemble des classes font une sortie à la fin de l’année. J’ai fait cette sortie avec ma classe. Nous logions dans un petit village près de Cologne. Nous étions quatre par chambre. J’étais avec ma correspondante et deux de ses amies. Le premier jour, nous avons visité le village et le soir, nous sommes allés 2h au bowling. La première heure s’était une ambiance normale mais la deuxième heure s’était comme dans une discothèque. C’était incroyablement bien. Le deuxième jour nous sommes allés visiter un circuit de moto et le troisième jour nous sommes allés à un parc d’attraction nommé « Fantasia Land ». C’est le moment que j’ai préférée pendant les deux mois et demi.

Leurs vacances d’été ont commencé quand je suis partie c’est-à-dire le 7 juillet et elles durent jusqu’au 20 août.

 Mon séjour

J’ai été très bien accueillie en Allemagne. Je me suis fait de nouveaux amis. Toutes les personnes que je rencontrais s’intéressaient à moi car je suis française.

Pendant mon séjour, j’ai observé et participé aux coutumes du pays. Ils font vraiment beaucoup la fête et heureusement j’adore ça. Il y avait par exemple : « La fête de tous les pays » où on buvait du champagne. A chaque fête, il y avait en plus des attractions et de la musique. Ma famille d’accueil m’achetait ce que je voulais et avec ma correspondante nous allions faire des tours dans les attractions. C’était super. A l’école aussi, il y a eu beaucoup de fêtes : « La fête du sport » où cette année les élèves faisaient une compétition d’athlétisme et « La fête de l’école » où il y avait des stands de toutes sortes et une salle de concert où les élèves chantaient. C’était super.

Pendant mon temps libre, j’allais faire du shopping à Wiesbaden, à la piscine, chez des amis, ou je sortais avec ma famille (ex. pique-nique au bord du Rhin). Mais je ne faisais jamais une activité sans ma correspondante. Les dix semaines que j’ai passées étaient toutes des semaines d’école.

A la fin du séjour tous les Français et leurs correspondants ont été invités par le maire de la ville. Il nous a emmené manger une glace. Nous avons bien rigolé.

 Mes progrès en allemand

Pendant les premières semaines, la compréhension était difficile et je n’osais pas beaucoup parler. Puis après être habitué je posais des questions sur leurs habitudes, sur l’Allemagne, sur le vocabulaire…etc. J’ai appris du vocabulaire mais peu de grammaire. Maintenant, je connais certaines expressions courantes en allemand. Je lisais des magazines (Bravo), regardais des films (Die Kinder von Monsieur Matthieu) et ils m’ont même achetés des livres en allemand (Spaghetti criminale !). Pendant les repas ou les courses, je demandais les noms des aliments en allemand. J’ai l’impression d’avoir surtout progressé au niveau de la compréhension. Mais je voudrais encore y retourner pour continuer à progresser. J’ai bien pu observer leurs traditions et leur vie quotidienne. D’ailleurs elles m’ont beaucoup plus.

 Conclusion

J’ai énormément apprécié ce voyage de dix semaines en Allemagne. J’ai découvert depuis beaucoup de choses que j’ignorais sur les Allemands et l’histoire de l’Allemagne. Les Allemands ont le sens de la famille et de la fête. En plus, l’école en Allemagne est beaucoup moins stressante que l’école en France et c’est pareil pour les professeurs. Les élèves se sentent beaucoup plus libres qu’en France et les habitants profitent bien de la vie. Contrairement à ce que pensent beaucoup de gens, la langue allemande n’est pas si difficile. Elle peut être très agréable, comme son pays et ses habitants. Pour les prochains amateurs à ce séjour, je pense que ça vaut le coup d’y aller. Par contre quand un Français est trop proche de vous à l’école ou dans la vie quotidienne là-bas c’est difficile de progresser beaucoup car tu parles beaucoup français avec il. Contrairement à mes craintes je n’ai pas eu « le mal du pays ». Au contraire à la fin du séjour, je ne voulais pas partir.
Je remercie toutes les personnes qui ont permis ce voyage, ma famille d’accueil, mes amis et ma famille.

Delphine M. (partie en 4°)



Site académique d'allemand
Responsable éditorial : M. Pierre-Yves Duwoye, recteur - Responsable de la rédaction : Mme. Torres, IA-IPR
Webmestre : Katrin Goldmann