Compte rendu d’un stage d’été à Vienne

, par Nicole Thiery-Chastel

Typisch Österreichisch ? Eine Annäherung an die österreichische Seele.

Tel est l’intitulé du stage d’été qui a été proposé par Kultur und Sprache, du 15 au 27 juillet 2013 par l’intermédiaire du CIEP. S’agissant de l’Autriche, on ne s’étonnera pas, sans doute, que l’expérience puisse être qualifiée de « baroque » (ein gelungenes Zusammenspiel der Künste).

Il semble bien en effet que ce soit le souci de multiplicité et de foisonnement des approches qui ait présidé à l’élaboration du programme. Le séminaire s’est ouvert par une visite- conférence de lieux soigneusement choisis pour représenter, hors des sentiers battus, chacune des étapes retenues pour la conférence du lendemain, consacrée un portrait critique et argumenté de l’histoire de Vienne depuis l’époque romaine jusqu’à nos jours, menant des éléments constitutifs de la perception historique collective à la recherche de la spécificité de l’identité autrichienne contemporaine.

C’est ce tableau que sont venus enrichir, préciser, nuancer les différents éclairages retenus : écouter, parler une langue qui se ressent comme une variation spécifique de l’allemand "Standardsprache", découvrir le cinéma contemporain, entendre et essayer de comprendre la musique - les musiques- sous forme d’exposés joints à des ateliers de découverte, mais aussi d’un "Wiener Liederabend" ; se laisser guider dans une vaste promenade à travers la littérature contemporaine, racontée, lue, contextualisée et analysée ; entrer dans la muséographie en cherchant à savoir pourquoi l’Autriche n’a pas de musée national. Et au fil des journées, toujours présente en trame de fond, la quête de la thématique globale : ce qui constitue et peut constituer "die österreichische Seele".

Mais l’expérience ne se limite pas à cette multiplicité d’approches académiques. Elle se veut multi sensorielle en y joignant les rythmes de vie, l’approche gustative avec un mémorable atelier de découverte gastronomique, et un atelier théâtre créatif.

Un tableau construit et pertinent, dans lequel chacun a eu suffisamment de temps libre pour approfondir sa réflexion, mais aussi pour la compléter avec des découvertes personnelles correspondant à ses attentes ou à ses objectifs.

De quoi nourrir, au second degré, une réflexion didactique personnelle en interrogeant ses propres pratiques à partir de l’expérience, parfois bien lointaine, du rôle d’apprenant sur une longue durée. Expérience qui s’enrichit naturellement de la variété des approches didactiques retenues par les intervenants, de leur recours à une multicanalité maîtrisée, et de la rencontre de collègues venus de la France entière avec leur énergie, leurs idées, leurs doutes parfois, leur bienveillance et leur disponibilité toujours.

Nicole Thiery- Chastel

  • Professeur au Lycée Alexandre Dumas, St Cloud (92)
  • Chargée de mission des IA-IPR d’allemand
  • Coordinatrice Interlangues et Formatrice

Ce stage a été fort enrichissant pour moi à tous les niveaux. Enrichissant au niveau du contenu des cours, tout d’abord. Les intervenants étaient brillants et ont mené avec beaucoup de passion leurs exposés. Ces douze jours passés à Vienne m’ont également permis de me replonger dans la langue. Bien sûr avec internet et tous les médias actuels il est facile de pratiquer le bain linguistique dans son propre pays, mais être sur sol austro-germanique a des charmes indéniables. Quant à l’organisation du stage, la qualité de l’hébergement et des repas, rien n’a été négligé. C’est le moment d’une bonne remise à niveau, et un moyen d’être dans le rôle de l’élève et de pouvoir apprécier la façon dont d’autres enseignants mènent leurs exposés.
Valérie Auvray, académie de Nantes

Le séminaire du 15 au 27 juillet a été pour moi une expérience fort enrichissante à bien des égards. En premier lieu en termes de savoirs spécifiques sur l´Autriche, son histoire, sa littérature, sa musique et culture contemporaine... Bien souvent, ces sujets ne sont pas à l´ordre du jour dans notre cursus de germaniste et constituent donc des lacunes. Le stage a été l’occasion de les combler au moins partiellement.

Ensuite, le fait d´être dans un bain linguistique et d´entendre de l´allemand, certes légèrement modifié mais d´un bon niveau, fait un bien fou. Certaines zones de mon cerveau ainsi subitement réactivées sont enfin remises à contribution !

Enfin je trouve cela très intéressant de rencontrer des professeurs issus d´académies et d´établissements très différents pour échanger, se rassurer sur nos petits problèmes quotidiens d´enseignants.
Je conclurai par la volonté de renouveler l´expérience, le conseil à tous les collègues de participer à ce genre de stages ...et l’espoir que l’institution conserve (voire de développe) ce type de formation continue.
Sebastien Majchrzak, académie de Nantes

Très fidèle au descriptif communiqué sur le site du CIEP, ce stage a pleinement répondu à mes attentes, en me donnant l’occasion de réactiver et d’enrichir in situ mes connaissances sur l’Autriche et sur Vienne. Les conférences, ateliers et projets, menés et encadrés par des intervenants toujours passionnés et soucieux de nous faire découvrir l’âme autrichienne, m’ont permis de réactiver et d’enrichir mes connaissances dans des domaines aussi variés que l’histoire, la littérature, le cinéma, la musique, la muséologie, ou encore la gastronomie, mais aussi de me familiariser avec les spécificités de la langue telle qu’elle est parlée à Vienne. Ce fut une expérience enrichissante de me retrouver dans le rôle de l’apprenant qui écoute, questionne, expérimente, enquête, rend compte et j’ai apprécié de pouvoir partager ces expériences et mes impressions avec d’autres collègues tout aussi entousiastes. Outre le programme riche et varié, les moments de temps libre m’ont permis de poursuivre, à mon rythme, la découverte de Vienne. Je tiens à souligner, pour terminer, la qualité exceptionnelle de l’hébergement et des repas qui a contribué, elle aussi, à la réussite de ce séminaire.
Valérie Longeard, académie de Versailles

Un voyage au cœur de l’âme autrichienne, voilà ce qui nous a été offert pendant 2 semaines. Ce séjour a été l’occasion de se plonger dans l’histoire, la littérature, la musique, la langue, l’art culinaire... de ce magnifique pays. J’ai été enchantée de la qualité des intervenants et du contenu de leur séminaire, je ne peux que recommander à qui veut perfectionner ses connaissances sur l’Autriche de participer à ce stage.

De plus, et ce n’est pas négligeable, le lieu du stage est bien situé dans Vienne, le cadre est superbe, le logement impeccable et la restauration excellente.
Je suis ravie de cet expérience et la renouvellerai avec grand plaisir !
A.Saliou, académie d’Orléans-Tours

Comment participer vous aussi à un stage d’été ?

-  Présenter sa candidature pour un stage organisé par le CIEP. Ils sont publiés au B.O. à la fin de l’année civile. Généralement, le dossier doit être déposé auprès de votre chef d’établissement dans les premiers jours de janvier. Ces stages sont réservés aux professeurs d’allemand titulaires.
http://www.ciep.fr/stageslinguistic/index.php
-  Demander une bourse à l’institut Goethe : Ces stages réunissent des professeurs d’allemand du monde entier, quel que soit leur statut administratif.
-  http://www.goethe.de/lhr/prj/fid/abw/gii/deindex.htm
-  Demander une bourse Comenius à l’ECEA :

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)