Site allemand de l’académie de Versailles
Académie
Accueil du site > Textes de référence > B.O. > Programmes de mobilité individuelle scolaire Brigitte Sauzay, campagne (...)

Programmes de mobilité individuelle scolaire Brigitte Sauzay, campagne 2014-2015 et Voltaire, campagne 2015-2016

jeudi 5 juin 2014, par webmestre

Cette note de service précise les modalités des programmes de mobilité individuelle scolaire de l’Office franco-allemand pour la jeunesse (Ofaj), les programmes Brigitte Sauzay et Voltaire. Pour plus de renseignements sur les autres programmes et dispositifs à destination du public scolaire, le soutien pédagogique et les formations pour enseignant proposés par l’Ofaj, nous vous invitons à consulter le site de l’Ofaj :
- http://www.ofaj.org/organiser-une-r... www.ofaj.org/formations-pour...

 1 - Définition et objectifs

La mobilité internationale et la maîtrise d’une ou de plusieurs langues européennes représentent aujourd’hui un atout majeur sur le marché du travail et un réel enrichissement tant personnel que culturel pour les élèves. Séjourner dans un pays partenaire est le moyen le plus efficace d’en apprendre la langue et d’acquérir des compétences interculturelles. Avec pour objectif d’offrir à chaque élève cette opportunité, la France et l’Allemagne ont créé en 1989 un dispositif d’échanges individuels d’élèves de moyenne durée, le programme Brigitte Sauzay, et en 2 000 un dispositif d’échanges individuels d’élèves de longue durée, le programme Voltaire. Ils ont désigné l’Office franco-allemand pour la Jeunesse (Ofaj) comme maître d’œuvre de ces deux programmes.

Les deux programmes sont fondés sur la réciprocité. La participation à l’un d’entre eux n’entraine donc pas de frais d’adhésion au programme. Ils reposent sur la confiance de chacun des deux partenaires, de leurs familles et de leurs établissements scolaires envers le système d’enseignement du pays voisin.

L’élève participant à l’échange est scolarisé dans l’établissement partenaire allemand ; il en va de même pour l’élève allemand dans l’établissement français. Après une courte période d’adaptation, il doit avoir la possibilité de s’intégrer et de participer activement à la vie scolaire, avec les mêmes droits et devoirs que tout élève inscrit régulièrement dans l’établissement d’accueil. L’un des buts de ces programmes est de permettre l’expérience des différences qui existent dans les méthodes et les contenus d’enseignement d’un pays à l’autre : cette socialisation dans l’autre culture éducative représente un enrichissement interculturel personnel et un développement de la compétence de mobilité. Un élève qui aura fait le choix d’une mobilité de moyenne ou longue durée ne devra en conséquence pas être pénalisé dans son parcours scolaire malgré les différences entre les programmes et les méthodes de travail en vigueur dans chacun des deux pays. Il convient ainsi de s‘entendre avant le départ de l’élève sur les modalités précises de son évaluation, de sa réintégration dans son établissement d’origine ou de son orientation à venir. Les deux établissements, sur la base de la confiance mutuelle, coopèrent à cet effet : il leur est recommandé de formaliser un contrat d’études en amont de l’échange.

Les élèves de troisième, candidats au diplôme national du brevet pour la session 2015 pourront, s’ils le souhaitent, passer les épreuves de l’examen, dans leur académie d’origine, lors de la session de rattrapage en septembre. Ils devront en avoir fait la demande auprès du chef d’établissement avant leur départ afin que ce dernier prenne toutes les dispositions nécessaires. En ce qui concerne l’épreuve orale d’histoire des arts qui fait partie des composantes obligatoires pour l’obtention du diplôme et qui se passe dans l’établissement scolaire, il conviendra de veiller à ce que les élèves puissent passer cette épreuve avant leur départ à l’étranger. À défaut, ils pourront passer l’épreuve écrite en septembre. De même, leur livret personnel de compétences devra être renseigné dans le temps imparti afin que la maîtrise des connaissances et compétences du socle commun, également nécessaire à l’obtention du diplôme, puisse être attestée en connaissance de cause.

Le succès de l’échange tient pour une grande part au soutien pédagogique dont bénéficie l’élève durant tout son séjour. Il paraît ainsi fondamental de rappeler l’importance de la préparation et de l’accompagnement tant du séjour de l’élève français que de l’accueil de l’élève allemand par l’équipe éducative. Pour assurer ce soutien, les établissements d’origine et d’accueil désignent chacun un professeur-référent. Au centre de la communication entre l’élève, sa famille, son établissement et l’établissement partenaire, les deux professeurs désignés sont chargés d’aider à la préparation de l’échange, de maintenir le contact avec l’élève lorsqu’il est dans l’établissement partenaire et d’assurer le suivi de la scolarité de l’élève hôte et son intégration au sein de l’établissement. Le chef d’établissement organise un entretien avec l’élève souhaitant participer à l’un des deux programmes et, dans la mesure du possible, avec sa famille. Il s’assure de la motivation et de l’aptitude de l’élève à l’échange et il autorise, ou non, à la suite de cet entretien la participation à l’échange.

Il convient de souligner que la participation au programme Brigitte Sauzay et au programme Voltaire est une démarche individuelle et privée dont la responsabilité incombe aux familles et aux élèves. Les services académiques et l’Ofaj ne peuvent être tenus pour responsables du bon déroulement de l’échange.

 2 - Programme Brigitte Sauzay

2.1 Durée

Il s’agit d’un séjour dans le pays partenaire d’une durée de 3 mois. Durant cette période, l’élève est hébergé dans la famille de l’élève partenaire et fréquente le même établissement scolaire que ce dernier. Le choix des dates de l’échange est du ressort des participants et des établissements scolaires. Il devra être tenu compte, pour les élèves de troisième, des dates des épreuves du diplôme national du brevet (voir plus haut).

2.2 Élèves concernés

Le programme s’adresse aux élèves des classes de quatrième, troisième, seconde ou de première apprenant l’allemand depuis au moins deux ans. L’accord des chefs d’établissement et des familles est requis.

2.3 Modalités de préparation de l’échange et de candidature

Le chef d’établissement et l’équipe éducative s’assurent de la motivation et de l’aptitude du candidat à l’échange. La recherche d’un partenaire allemand est à entreprendre directement par l’élève avec l’appui de son école et de sa famille.

Quatre démarches différentes peuvent être envisagées :

1. Dans le cas où il existe déjà un partenariat entre deux établissements, les échanges individuels d’élèves se dérouleront, dans toute la mesure du possible, dans ce cadre.

2. Dans le cas où les établissements et les élèves ne sont pas en mesure de trouver un partenaire dans l’autre pays – notamment lorsque n’existe pas de partenariat entre établissements –, et lorsqu’il existe un programme fondé sur un accord spécifique de l’académie avec un land partenaire, les familles des élèves intéressés peuvent prendre contact avec la délégation académique aux relations européennes et internationales et à la coopération (Dareic) du rectorat de chaque académie. Les Dareic pourront alors apporter leur aide à la recherche d’un partenaire. Cette démarche exige cependant le strict respect des procédures et des délais définis par chaque rectorat. Les adresses électroniques des Dareic sont disponibles sur la page suivante : www.education.gouv.fr/ ou sur les sites Internet des rectorats.

3. L’élève peut également s’adresser au comité de jumelage de sa ville afin de faciliter sa recherche.

4. Le site Internet de l’Ofaj propose des petites annonces d’élèves allemands recherchant un correspondant français. Ces annonces peuvent être consultées à l’adresse suivante : http://www.OFAJ.org/petites-annonces

Lors de la recherche du partenaire et de la constitution du binôme, il convient de tenir le plus grand compte des intérêts et des goûts des deux élèves, de leur capacité d’adaptation à des situations d’étude et de vie différentes, des conditions de l’accueil en famille, ainsi que de leurs besoins spécifiques, et en particulier de problèmes médicaux éventuels.

Après avoir identifié un partenaire, l’élève remplit avec l’aide de son établissement d’origine un dossier qu’il remet à son chef établissement et que celui-ci devra ensuite transmettre à l’établissement et à la famille d’accueil. Ce formulaire peut être obtenu auprès de la Dareic ou – dans le cas où la Dareic ne propose pas de formulaire académique spécifique, et dans ce cas seulement – sur le site de l’Ofaj à l’adresse électronique suivante : http://www.ofaj.org/programme-brigi...

Les familles des deux élèves candidats à l’échange doivent attester par écrit qu’elles transfèrent la garde de leur enfant à la famille d’accueil et qu’elles ont contracté pour leur enfant les assurances maladie, accident et de responsabilité civile, avec une garantie pour l’étranger. Il leur revient également de fixer entre elles les modalités de la prise en charge des frais occasionnés par l’accueil du correspondant.

2.4 Financement

Les frais de transport et de séjour liés à l’échange sont à la charge des familles. En règle générale, chaque famille d’accueil prend en charge les frais supplémentaires liés à la présence de l’élève hôte (nourriture, cantine, bus, sorties, etc.). Les familles devront veiller à ce que les dépenses soient équilibrées de part et d’autre.

L’Ofaj peut accorder, dans la limite des crédits disponibles, une subvention pour les frais de transport selon la grille figurant dans ses directives (taux de 1,5 à 2). Cette grille est consultable à l’adresse suivante : http://www.OFAJ.org/sites/default/f... de Directives-2.pdf

À cette fin, l’élève remplira, avant son départ et avec l’aide de son établissement d’origine, le formulaire de demande de subvention de l’Ofaj, disponible à l’adresse suivante : http://www.ofaj.org/programme-brigi... . Cette demande devra être signée par le chef d’établissement qui l’adressera à l’Ofaj par l’intermédiaire de la Dareic au moins un mois avant le départ de l’élève.

La subvention ne peut être accordée que si les conditions suivantes sont remplies :

- l’échange revêt un caractère effectif de réciprocité ;

- la durée du séjour de l’élève et de celui de son correspondant dans le pays partenaire est

. d’une durée minimale de 3 mois consécutifs (soit 84 jours dont 6 semaines au moins de scolarité) pour les élèves de 3e, 2de et 1re (en Allemagne 9te, 10te, 11te Klasse) ;

. d’une durée minimale de 2 mois consécutifs (soit 56 jours dont 6 semaines au moins de scolarité) pour les élèves de 4e (en Allemagne 8te Klasse) ;

- la demande de subvention, complète et signée par le chef d’établissement, doit être arrivée à l’Ofaj par l’intermédiaire de la Dareic au moins un mois avant le départ de l’élève (date de réception à l’Ofaj faisant foi) ;

- à son retour, l’élève adresse à l’Ofaj, bureau de Berlin Molkenmarkt 1, D-10179 Berlin, dans un délai d’un mois, un compte rendu de son séjour de deux pages minimum et une attestation de scolarité remplie par l’établissement partenaire.

 3 - Programme Voltaire

3.1 La durée

Le programme Voltaire permet à des jeunes français et allemands d’effectuer en tandem un séjour de six mois dans le pays partenaire. Le programme étant fondé sur la réciprocité, le séjour a lieu de manière consécutive dans la famille des deux participants. Pour les participants français, le séjour en Allemagne a lieu du début du mois de mars au mois d’août 2015. Les participants allemands séjournent en France du début du mois de septembre 2015 au mois de février 2016. Les élèves sont accueillis par la famille de leur correspondant et suivis par un professeur de l’établissement hôte chargé de veiller au bon déroulement de leur scolarité et de leur séjour.

3.2 Élèves concernés

Le programme Voltaire s’adresse aux élèves de seconde des lycées d’enseignement général, technologique et professionnel (élèves sous statut scolaire) qui étudient l’allemand en LV1 ou LV2 et possèdent un niveau satisfaisant dans cette langue. Cet échange est ouvert aux élèves de troisième satisfaisant aux mêmes conditions. 3.3 Préparation et suivi Le chef d’établissement organise un entretien avec l’élève et, dans la mesure du possible, il rencontre les parents afin de s’assurer de la motivation de l’élève et de sa famille. Il émet un avis sur la candidature. Le chef d’établissement est invité à consulter la foire aux questions mise en ligne par la Centrale Voltaire : http://centre-francais.de/echange-s....

L’établissement d’origine s’assure que les informations relatives à la scolarité de l’élève en Allemagne sont transmises par l’établissement allemand dans les délais. Afin de faciliter la coordination entre les deux établissements, il est également recommandé d’utiliser le formulaire d’évaluation mis à disposition par l’Ofaj sur son site : www.dfjw.org/sites/default/f... Voltaire 2010.pdf .

L’équipe pédagogique d’accueil y recense les principaux enseignements suivis par l’élève lors de son séjour. Ces informations précises sur le niveau de l’élève seront utilisées par le conseil de classe de l’établissement d’origine pour délibérer sur l’orientation de l’élève et son admission en classe supérieure.

Le programme Voltaire a fait l’objet d’une étude-évaluation consultable sur :

http://www.ofaj.org/sites/default/f...

3.4 Modalités de candidature

La fiche de candidature doit être renseignée en ligne (http://programme-voltaire.xialys.fr/) puis imprimée et jointe aux autres pièces du dossier. En cas d’impossibilité d’accès à Internet, la fiche jointe en annexe pourra être utilisée.

Le dossier de candidature, établi en trois exemplaires, est remis au chef d’établissement au plus tard le 10 novembre 2014. Il comporte :
- la fiche de candidature dûment renseignée et comprenant l’accord parental ou du représentant légal et l’avis circonstancié de l’équipe pédagogique et du chef d’établissement ;

- une lettre de motivation de l’élève, rédigée en français, à l’attention de son chef d’établissement ;

- un courrier en allemand, destiné au futur partenaire et à sa famille, dans lequel le candidat se présente de façon personnelle et détaillée, et expose les motivations qui l’incitent à partir en Allemagne pendant six mois et à accueillir en retour un jeune d’Allemagne ;

- au minimum 6 photos présentant la famille du candidat, son lieu de résidence, son lycée, ses activités préférées ainsi que tout autre élément propre à éclairer sa personnalité et ses goûts et intérêts personnels ou son cadre de vie ; les photos sont collées ou imprimées sur une ou plusieurs feuille(s) de format A 4 ;

- une lettre de motivation rédigée par le ou les parents, ou le représentant légal, du candidat, décrivant la famille et exposant la conception qu’elle se fait de l’échange (cette lettre peut être rédigée en français) ;

- une copie des deux derniers bulletins scolaires de l’année précédente (classe de troisième ou de quatrième pour les élèves de troisième) ;

- une lettre de recommandation d’un professeur de l’année précédente (facultatif).

Tout dossier incomplet sera refusé.

Le chef d’établissement remet le dossier impérativement pour le 19 novembre 2014 au délégué académique aux relations européennes et internationales et à la coopération (Dareic) ou à l’inspecteur d’académie-inspecteur pédagogique régional (IA-IPR) d’allemand, correspondants académiques de l’Ofaj auprès du recteur et pour les élèves des lycées professionnels, à l’IEN - ET - EG d’allemand.

Après analyse des dossiers, la Dareic et les corps d’inspection classent en commun les candidatures. Les dossiers retenus et la liste des candidats sont adressés à la Centrale Voltaire à laquelle l’Ofaj a délégué la gestion administrative du programme, à l’adresse suivante : Centre français de Berlin, Centrale Voltaire, Müllerstraße 74, D - 13349 Berlin

La date limite de réception des candidatures par la Centrale Voltaire est fixée impérativement au 1er décembre 2014.

La sélection des candidats s’effectue au début du mois de janvier 2015. Le candidat et sa famille sont informés à la fin du mois de janvier 2015 par courrier. La participation au programme Voltaire est conditionnée par le niveau scolaire et la motivation de l’élève ainsi que par le nombre de candidats allemands.

3.5 Financement

La participation au programme n’entraîne pas de frais d’adhésion. La réciprocité de l’accueil permet cette gratuité. Les élèves participant au programme Voltaire peuvent effectuer une demande de subvention auprès de l’Office franco-allemand pour la jeunesse. Celle-ci leur sera accordée par la Centrale Voltaire dans les limites fixées par les directives de l’Ofaj et après réception des deux comptes-rendus d’échange. Elle comprend une bourse de 250 € pour les dépenses d’ordre culturel et une subvention pour frais de transport selon la grille figurant dans les directives de l’Ofaj (double taux).

Cette grille est consultable à l’adresse suivante : http://www.OFAJ.org/sites/default/f... de Directives-2.pdf

Pour le ministre de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche et par délégation, Le secrétaire général, Frédéric Guin

Fiche de candidature en ligne : http://programme-voltaire.xialys.fr/


Voir en ligne : Bulletin officiel > 2014 > n° 23 du 5 juin 2014


Site académique d'allemand
Responsable éditorial : M. Pierre-Yves Duwoye, recteur - Responsable de la rédaction : Mme. Torres, IA-IPR
Webmestre : Katrin Goldmann