Site allemand de l’académie de Versailles
Académie
Accueil du site > Dossiers thématiques > Compréhension orale > Comment dédramatiser et motiver l’écoute en proposant des documents à fort (...)

« Entraîner, évaluer la compréhension orale »

Comment dédramatiser et motiver l’écoute en proposant des documents à fort contenu culturel ?

vendredi 1er octobre 2010, par Nicole Durot

Donner du sens à l’activité et motiver l’écoute

 Présentation de l’expérimentation

- Profil de la classe / des élèves : groupe de 18 élèves de 3ème, tous en classe bilangue et inscrits en Section Européenne.
- Observations  : en général, ils éprouvent une appréhension certaine quand on évoque la CO, appréhension qui contribue aussi à leur faire perdre en partie leurs moyens.
- Niveaux visés : A2 – B1
- Objectifs :
Il s’agit

  • de « dédramatiser » l’exercice de CO,
  • de proposer des documents audio d’origine diverse, d’y confronter les élèves et de les entraîner à la CO de manière différente pour chaque texte afin de déterminer les obstacles rencontrés et quelles peuvent être les stratégies à avoir et à développer pour y remédier.

 La mise en œuvre de l’expérimentation

1er document : Audiolingua : Témoignage de Julia – Schulsystem in Österreich (Schule in Österreich)
http://www.audio-lingua.eu/spip.php?article182

Méthode :

  • Etape 1 : Les élèves écoutent 3 fois le document et doivent noter à chaque écoute ce qu’ils comprennent (ils utilisent une couleur différente à chaque écoute)
  • Etape 2 : En séance plénière, les élèves récapitulent les thèmes identifiés lors des écoutes : la jeune Autrichienne Julia parle de sa scolarité en primaire puis au lycée. Elle évoque différents domaines : durée de la scolarité, dans quelle classe l’apprentissage des langues (anglais, français, latin et espagnol) a commencé, cours principalement le matin au lycée. En fonction du niveau de compétences, la quantité d’éléments notés est très variable. (Degré de compréhension, faute de temps pour noter). Ils sont écrits au tableau puis recopiés dans le cahier.
  • Etape 3 : A partir des traces écrites obtenues à l’étape 2, les élèves élaborent à la maison un tableau dans lequel figurent les thèmes qu’ils jugent « principaux », « essentiels » parmi ceux retenus en classe.
  • Etape 4 : Avec le travail de chacun, je réalise la synthèse des thèmes « essentiels » retenus par les élèves, thèmes qui ne sont pas les mêmes pour tous. Il convient donc de noter une grande subjectivité quant à la notion de thèmes « principaux », « essentiels ». En regard de chaque thème figurent trois colonnes intitulées « 1ère écoute, 2ème écoute et 3ème écoute ».
  • Etape 5 : Le tableau réalisé est ensuite distribué aux élèves. Ils se reportent aux notes prises à l’étape 1 et indiquent pour chaque information notée lors de quelle écoute ils l’ont entendue/comprise. Ce procédé, appliqué lors d’autres entraînements, permet aux élèves de constater les progrès réalisés : si, au début, trois écoutes par exemple sont nécessaires pour accéder aux informations essentielles, elles se réduisent progressivement, preuve pour l’élève qu’il a progressé.

2ème document : Erinnerungsorte – Cornelsen/Mauerfall
Il s’agit d’une émission de radio. La difficulté pour l’élève est de ne pas se laisser « perturber » par les bruits de fond qui se superposent à la voix du journaliste.
Objectif : Les élèves doivent répondre à des questions précises relatives au document qu’ils écoutent deux fois.

  • Etape 1 – Les élèves prennent connaissance des questions posées :
    • S’agit-il de Berlinois de l’Est ou de l’Ouest ?
    • Où sont-ils rassemblés ?
    • Que voit-on à l’arrière-plan ?
    • Que demande la police de Berlin-Ouest ?
    • Cette demande est-elle respectée ?
  • Etape 2 - La première écoute se fait en continu sans prise de notes.
  • Etape 3 - La deuxième écoute est fractionnée : en fonction du passage écouté, les élèves doivent dire à quelle question il leur permet de répondre .
  • Etape 4 - Ils disposent ensuite de temps pour noter les premiers éléments de réponse compris (relevant du niveau A2). Deux écoutes supplémentaires sont nécessaires afin de compléter au maximum les réponses (passage de A2 à B1.)

 Bilan et perspectives

→ Suite à ces observations ciblées dans le cadre de l’entraînement à la CO, les élèves sont exposés de façon régulière à des documents audio. Cela leur permet de moins ressentir cette appréhension évoquée en introduction et de faire cet exercice plus aisément.

→ A présent, tous sont en mesure de réagir après une écoute : ils acceptent que chacun ait son niveau de compréhension, (qui est fonction de la « solidité » des connaissances de chacun) et admettent qu’ils sont complémentaires quand il s’agit de restituer les composantes d’un document. Tous s’inscrivent dans une démarche de progrès : accès à des documents plus longs, accès à l’essentiel, puis à l’implicite, réduction progressive du nombre d’écoutes proposées, entraînement à la mémorisation, restitution de ce qui est entendu et compris, développement de stratégies d’écoute…

→ La CO me semble indissociable des acquis linguistiques des élèves qu’ils soient d’ordre syntaxique ou lexical : c’est parce qu’il maîtrise plus ou moins les structures, parce qu’il est capable de plus ou moins mobiliser ses connaissances lexicales dans un domaine précis que l’élève accèdera ou non au sens et ressentira facilités ou difficultés.


Voir en ligne : Retour au sommaire du dossier


Site académique d'allemand
Responsable éditorial : M. Pierre-Yves Duwoye, recteur - Responsable de la rédaction : Mme. Torres, IA-IPR
Webmestre : Katrin Goldmann