« Entraîner, évaluer la compréhension orale »

Comment donner du sens à la compréhension de l’oral en l’intégrant à un projet ? Donner du sens à l’activité et motiver l’écoute

, par Nathalie Faure

Présentation de l’expérimentation

- Classe concernée par l’expérimentation :
Classe de 4ème LV1 en section européenne
- Observations : Elèves dans l’ensemble sérieux, motivés et d’un bon niveau mais qui manifestent une inquiétude frisant la panique et la paralysie dès qu’il est question de compréhension de l’oral.
- Diagnostic : Une discussion avec eux met en évidence leur appréhension du débit rapide qui caractérise les documents authentiques. Cette appréhension leur ôte d‘emblée toute velléité d’écouter, les confine dans un rôle passif et les conforte dans l’idée qu’ils sont - et seront toujours - incapables de comprendre quoi que ce soit.
Au vu des résultats des différentes évaluations, il s’avère que ces difficultés sont plus ressenties que réelles. Elles n’en nécessitent cependant pas moins une prise en compte immédiate.
- Objectifs :
Ils sont donc multiples :

  • augmenter l’exposition à la langue pour familiariser les élèves avec les documents authentiques
  • les rassurer et développer leurs compétences de compréhension par l’acquisition de stratégies adaptées
  • créer (ou développer) des habitudes de travail en autonomie

- Niveau visé  : B1 / collège

La mise en œuvre de l’expérimentation

1° Première expérimentation
Pour augmenter l’exposition à la langue, il faut expérimenter l’entraînement à la compréhension de l’oral en dehors de la classe. La simulation globale que j’ai commencée avec mes élèves m’en a donné l’occasion.

La simulation globale, mise au point par Francis Yaiche, maître de conférences à la Sorbonne, désigne un projet de création collective permettant de faire travailler les compétences linguistiques. Il en explique le principe dans la préface de son livre [1] :

« Prenez un lieu, de préférence clos : une île, un immeuble, un village, un hôtel, etc. Faites-le investir et décrire par des élèves qui imagineront en être les habitants... Utilisez ce lieu-thème comme lieu de vie pour localiser toutes les activités d’expression écrite et orale (...). Vous obtenez ainsi une simulation globale. »

J’ai réussi à convaincre les élèves d’adhérer au projet en leur expliquant que nous allons jouer aux « Sims », ce jeu virtuel qui permet de simuler la vraie vie en se mettant dans la peau d’un personnage que l’on a imaginé. Ils sont tout de suite séduits et se lancent avec enthousiasme dans l’aventure de « l’immeuble ».

Le projet : Réaliser en binôme un diaporama sur une ville allemande (EOC) et voter en plénière pour la ville dans laquelle nous voulons installer notre immeuble (EOI)

  • Einstieg : Ratespiel
    • Activité : CO et EO
    • Forme de travail : individuelle
    • Objectifs : rebrasser le lexique de la géographie et
      familiariser les élèves avec les différentes
      régions allemandes
    • Support : carte de l’Allemagne
    • Mise en œuvre :
      • a. Je donne des indications géographiques sur une ville allemande (im Norden, zwischen…., am Rhein…). Les élèves doivent trouver de quelle ville il s’agit.
      • b. Les élèves prennent le relais.
  • Tâche 1 : Présenter sa ville
    • Activité : CO – à la maison - et EOI/EOC
    • Forme de travail : individuelle à la maison/en classe
    • Objectifs linguistiques : comprendre une interview sur un
      thème familier
    • Support : documents audio du site Audio-Lingua et fiche de travail individuelle
    • Mise en œuvre
      • a. Les élèves écoutent chez eux (Audio-Lingua) l’interview de Hanne, une jeune femme qui présente sa ville, Vaihingen, et la compare à Stuttgart (seul support de l’écoute, un associogramme (voir document joint) à compléter.
        _ → Pour ce premier entraînement en autonomie, le document audio choisi ne présente aucune difficulté, le but étant de rassurer les élèves et de renforcer leur confiance en eux.
      • b. En plénière : projection de 4 photos de Vaihingen et de Stuttgart : les élèves doivent identifier quelle photo représente quelle ville et justifier leur réponse (à l’aide du document écouté à la maison).
  • Tâche 2 : Réaliser un diaporama sur une ville allemande
    • Activités : CE /EE / EOC / EOI/ CO
    • Forme de travail : en binôme
    • Objectifs linguistiques : découvrir une ville allemande
    • Support : sites Internet/fiche de travail
    • Mise en œuvre :
      • a. En salle informatique, les élèves lisent des documents sur les sites allemands et recueillent des informations (géographiques, culturelles, historiques) sur leur ville.
      • b. Ils rédigent un mail à l’office de tourisme pour demander des documents.
      • c. Ils présentent leur ville à l’aide du diaporama, les autres prennent des notes.
      • d. Discussion en plénière et vote pour la ville préférée.

Le bilan intermédiaire

  • du professeur : La tâche a été réalisée avec facilité et tous les élèves ont pris la parole pour donner leur avis et argumenter.
  • des élèves : Un questionnaire - écrit et anonyme - a mis en évidence :
    • leur intérêt unanime pour ce type de travail à la maison, la manipulation technique n’étant pas étrangère à l’affaire,
    • leur implication inhabituelle (certains élèves ont écouté l’interview 6 fois !),
    • une amorce d’autonomie (certains se sont servis spontanément du dictionnaire pour affiner leur compréhension).
      → Une difficulté d’ordre technique : il faut que les élèves disposent chez eux du matériel nécessaire pour pouvoir écouter le document audio.

2° Entraînements récurrents à la compréhension de l’oral

Ce premier pas positif devant être soutenu par une exposition régulière et permettre également aux élèves d’acquérir de l’autonomie, j’ai mis en place un entraînement régulier et « délocalisé » de la CO :
les élèves, familiarisés désormais avec l’utilisation des ressources d’Audio-Lingua, doivent écouter chaque semaine le document audio de leur choix et en faire un compte-rendu écrit en allemand ou en français. Ils ont toute latitude quant au thème du document, sa durée et son niveau.
→ Une difficulté : le « traitement » des comptes rendus prend du temps (il faut écouter le document audio, faire ensuite un retour à l’élève…)

Bilan et perspectives

Après quelques semaines d’utilisation, le bilan est très positif :

  • L’attitude des élèves par rapport à la compréhension de l’oral a radicalement changé : elle ne les effraie plus et ils abordent tout nouveau document avec sérénité.
  • Leurs compétences s’en sont trouvées de fait renforcées, ainsi que le prouvent les résultats des évaluations.
  • ls ont également gagné en autonomie et ont pris conscience de l’importance de l’exposition à la langue. Beaucoup d’élèves, même les meilleurs, ayant commencé au niveau A1, se sont enhardis jusqu’au B1. (Certains sont même allés écouter des documents dans d’autres langues !).
  • L’utilisation systématique de l’allemand comme langue de classe a été renforcée.

Perspectives :

  • Poursuivre l’entraînement à la CO en devoir à la maison.
  • Créer une mini-banque de documents audio (documents tirés d’internet, des manuels…) à disposition des élèves dans laquelle ils pourraient puiser des ressources en fonction des thèmes traités.

Voir en ligne : Retour au sommaire du dossier

Notes

[1Les simulations globales, mode d’emploi, Francis Yaiche, Hachette, 1996

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)